• Chemins sauvages

Fabriquer son sirop sauvage au chaudron sur le feu !

Tout d'abord, il s'agissait de goûter des sirops à l'aveugle, en essayant de les faire correspondre avec les plantes disposées sur la table.... Puis à la loupe nous avons observé ces plantes : ont-elles des poils ? Comment sont positionné les feuilles ? Est-ce que la tige est carrée ou ronde ? Et puis j'ai donné les réponses...

"Madame, pourquoi votre sirop de menthe il n'est pas vert ?"

"Beurk, le sirop d'aspérule odorante, on dirait du foin !"

""Ah non moi je trouve que ça ressemble à du miel !"

"Hmm le sirop de lierre terrestre, c'est mon préféré !"

Et le dernier sirop, à l'épicéa, ouf !, a fait l'unanimité.

Heureusement, car c'est celui que je proposais de fabriquer ensemble.


Ils étaient 20, entre 8 er 12 ans, à débarquer sur la terrasse par une belle journée d'octobre dans le cadre d'une animation proposée par EGZEKO ! Pendant qu'un groupe de 10 visitait le rucher avec Jean-Philippe Mouron, les 10 autres étaient avec moi pour cueillir les rameaux, et fabriquer le sirop, dans le chaudron sur le feu. Et puis on a inversé.


Une belle équipe de jeunes curieux et joueurs. Ils ont même aimé le cake aux orties que je leur avait préparé (j'y avais mis des pépites de chocolat, c'est peut-être pour ça !). Et à la fin de l'après-midi, chacun est reparti avec sa petite bouteille de sirop sauvage aux saveurs de la forêt du Mont-Pèlerin...


Irène