"Déconnecter notre esprit de toute la sphère quotidienne de nos intérêts

dans une nature qui n'a plus de repère de temps,

c'est nous recentrer dans le mystère du monde

sans que plus rien ne vienne rompre ce lien direct,

et c'est déjà en soi un immense relâchement,

peut-être le premier contact avec un bonheur fondamental

qui n'a plus rien à avoir avec les satisfactions éphémères de notre existence."
Bernard Boisson

​© 2020 par Chemins sauvages